Retour au blogue

LES ÉTIREMENTS AVANT UN ENTRAÎNEMENT, UTILES OU NON ?

Les étirements, ils sont un peu les mal-aimés de l’entraînement. Plusieurs les négligent, d’autres se demandent si on doit s’étirer avant, après ou les deux. Toutes les réponses ici, dans cet article !

 

L’ÉTIREMENT PRÉPARATOIRE

Faire seulement des étirements statiques avant l’exercice n’est pas recommandé à moins d’un besoin spécifique d’amplitude dans votre entraînement. 

Par contre, un bon échauffement est fortement recommandé ! Activer votre système circulatoire avec, par exemple, un 5 minutes de vélo stationnaire ou une marche à vitesse modérée avant d’augmenter l’intensité de votre entraînement.

Si jamais les étirements statiques vous semblent incontournables, assurez-vous d’effectuerez un échauffement avant de vous lancer : rotations ou balancements assez rapides des articulations (étirements balistiques), petites contractions musculaires,  marche rapide, vélo ou jogging léger (échauffement). 

Étirement statique :

Étirement balistique :

5 à 20 minutes plus tard, vous serez enfin prêt à vous exécuter !

 

L’ÉTIREMENT APRÈS EXERCICE

L’étirement post-exercice est associé à un très grand mythe auprès de plusieurs adeptes. Plusieurs croient que les étirements vous empêcheront d’être « raqué ». Et bien malheureusement, non !

S’étirer après l’exercice, combiné avec une respiration adéquate, apporte le plus grand bien et le meilleur retour au calme qui soit. Donc, si vous le faites par obligation, cela ne donnera absolument rien, car vous n’atteindrez pas ce sentiment de « zénitude » !

Pour ce qui est des douleurs ressenties suivant les heures de l’entraînement, ils sont en fait le résultat de micros déchirures que nos muscles ont subies à l’effort. Si l’on s’étire trop intensément pour se soulager, on crée encore plus de micros déchirures – soyez donc prudents ! L’étirement ne permet qu’un soulagement temporaire des muscles endoloris, mais ne répare pas nos muscles.

Le meilleur remède aux courbatures ? Bouger (ben oui, encore) ! Faites une marche rapide ou encore quelques contractions légères des muscles endoloris, ainsi, le sang circulera pour aller réparer les tissus.

 

L’ÉTIREMENT, UNE ACTIVITÉ EN SOI

Eh oui, pas obligé d’accompagner les étirements par une activité intense. Pratiquer une séance d’étirements régulièrement permet une meilleure circulation sanguine, contribue à une meilleure posture et surtout, une plus grande aisance dans les mouvements quotidiens.

Rappelez-vous que chaque minute que l’on bouge compte. Un peu, c’est bien mieux que pas du tout !!!

 

CONSEIL

Idéalement, un étirement doit être maintenu environ 30 secondes, sans donner de coups, à une tension d’environ 4/10. Quand la tension diminue, on étire un peu plus, toujours graduellement. S’il y a tremblement, c’est signe que l’on force trop.

 

Karine Giguère
Directrice de l’animation et des partenariats / Consultez mon profil >